Qu’est-ce qui se passe dans le cocon… ou plutôt dans la nymphe? 

16/6/2022
Question du public

Lorsqu’on utilise le mot « cocon », on parle en fait de la nymphe d’un insecte. Un cocon peut désigner à la fois la protection de soie dans laquelle va s’enrouler la larve ou nymphe de certains insectes, ou encore l’amas de toiles dans lequel une araignée aura déposé ses œufs. Rappelle-toi, la nymphe c’est l’étape du cycle de vie des insectes durant laquelle ils vont passer du stade larvaire à leur forme adulte. On va donc t’expliquer ici, non pas ce qui se passe dans le cocon, mais dans la nymphe!

Pour rester simple, puisqu’une multitude de nymphes différentes existent, on va expliquer dans cet article l’exemple de la chrysalide des papillons qui est le type de nymphe le plus connu.

Si tu ne te rappelles pas de cette chrysalide-là, on ne peut rien faire pour toi!

 

Une protection nécessaire

On l’a déjà vu, une bonne partie des insectes a une métamorphose complète, contrairement à d’autres insectes qui ont une métamorphose incomplète. Chez les insectes à métamorphose complète, le changement est tellement important qu’il est difficile de voir un point commun entre la larve et l’adulte! Entre une chenille et un papillon, il n’y a pas beaucoup de similarités… et même les couleurs sont souvent très différentes!

Le processus de transformation pour passer de la larve (ou chenille) à l’adulte est parfois long et complexe (long du point de vue de l’insecte, qui a la vie courte!). En général, il permettra de passer d’une larve, peu mobile, à un adulte ailé très agile. Lorsque la larve est prête à réaliser sa transformation, elle va se créer une nymphe et parfois même un cocon. Et pour que ce processus se passe au mieux, sans être dérangé, il est bien pratique qu’il soit fait à l’abri des regards dans un cocon! En effet durant cette transformation, que l’on appelle nymphose, l’insecte est en général immobile et ne se nourrit pas. Il pourrait donc être une proie facile des prédateurs. Autant être bien caché!  

Chez les lépidoptères* nocturnes, le cocon est fait de soie, une matière sécrétée par les glandes salivaires de la larve elle-même. Chez les chenilles qui ne peuvent pas créer de cocon, la protection se fait via le camouflage ou la toxicité. Commence alors un processus de transformation qui durera parfois plusieurs jours. Mais que s’y passe-t-il exactement?

 

Une transformation spectaculaire

Le corps de l’insecte subit des transformations importantes et rapides dans la nymphe pour passer du stade larvaire à un adulte prêt à décoller. Ces transformations seront autant internes, c’est-à-dire au niveau des organes, qu’extérieures au niveau de la morphologie et de l’apparence. Des ébauches d’ailes vont apparaitre rapidement et se développer, des pattes adaptées à l’environnement de l’espèce, une tête détaillée avec des yeux et une bouche particulière, même parfois un exosquelette très rigide.

Le cas de la nymphe de papillon  

Après avoir assez mangé et accumulé les ressources et la taille nécessaires, la chenille d’un papillon va faire une dernière mue et devenir une chrysalide. On peut l’observer accrochée à une branche par un fil de soie. Pas facile à détecter, car elle prend la couleur du feuillage environnant ou du bois! La chrysalide ne tient pas par magie au fil de soie, ce sont plusieurs crochets qui la maintiennent durant la métamorphose. Cette structure est appelée crémaster.

Durant une à deux semaines chez les papillons, l’insecte ne se nourrit pas, mais change : ses yeux et son cerveau grossissent alors que ses mandibules régressent, sa trompe et ses antennes se développent et ses organes reproducteurs apparaissent. Le processus de transformation peut durer d’une à quelques semaines pour beaucoup d’espèces. Pour certaines cela peut durer plusieurs années!

L’émergence

Lorsque le papillon est enfin à son stade adulte et prêt à sortir, il va parfois encore devoir attendre un peu sa délivrance. Pour les papillons de nuit, cela peut prendre plusieurs mois! Car il faut les bonnes conditions extérieures pour que le papillon puisse sortir. En général, cela inclut un certain ensoleillement et une bonne humidité. Chez certaines espèces de papillons, la chrysalide devient transparente quelques heures avant la sortie de l’insecte, et on peut même voir ses couleurs!

Lorsque l’humidité et l’ensoleillement sont idéaux, l’insecte peut commencer sa sortie. On appelle ça « l’émergence ». L’enveloppe de la nymphe se déchire, et l’adulte va sortir sa tête, puis ses pattes, et enfin ses ailes. Ces ailes sont chiffonnées, et il va falloir que l’insecte les gonfle d’air. Pour ce faire, il y injecte de l’hémolymphe, ce qui va durcir les nervures. Le séchage des ailes peut prendre d’une heure à cinq heures.

Suite à cette émergence énergivore, les papillons vont s’envoler rapidement à la recherche du précieux nectar qui leur permettra de reprendre des forces. La prochaine étape sera de trouver un partenaire avec lequel se reproduire, et de recommencer la boucle de métamorphose depuis de nouveaux œufs!

NOTE

* C’est le groupe des papillons dans la classification du vivant!

Par Julie, chargée des projets

Sources images : Pixabay

Notre blogue
découvrir
Nos audioguides
découvrir
Nos vidéos
découvrir
Nos fiches éducatives
découvrir
OUTILS
BLOGUE
fermer